VOUS POUVEZ RESERVER EN LIGNE SUR CETTE PAGE - Cette année, ouverture jusqu'a fin octobre 

Cliquez sur le bouton "Réserver" pour voir les disponibilités 

 

Chargement en cours...

CORONAVIRUS

<< Nouvelle zone de texte >>

LA CLIMATISATION :

La maison n’est pas climatisée. C’est un choix (très personnel) que nous assumons totalement. Les murs de pierre sont très épais, les enduits de chaux et sable très isolants, et la disposition des fenêtres dans la plupart des chambres permet de faire des courants d’air la nuit. Fermer les fenêtres le jour et les ouvrir la nuit, c’est un mode de vie millénaire en méditerranée. Un moyen simple, sain et naturel de rafraîchir une maison. 

Le coronavirus et sa cohorte de drames nous donna raison ! 

 

Quelques exemples :   

« Les échantillons d'air de sa chambre se sont révélés négatifs, mais ceux prélevés sur ses grilles d'aération sont revenus positifs, montrant que les gouttelettes contaminées pouvaient être transportées par les flux d'air. »

Science et avenir (Mars 2020)

« Les molécules virales restent très stables dans le froid extérieur ou artificiel comme les climatiseurs des maisons et des voitures. Ils ont également besoin d'humidité pour rester stables et surtout de l'obscurité. « 

« Par conséquent, les environnements déshumidifiés, secs, chauds et lumineux dégraderont le virus plus rapidement. »

   (Citations issues d'un texte de la grande université Johns Hopkins) 

Toutefois, comme les étés sont en effet de plus en plus brûlants, nous faisons installer cette année de grands ventilateurs au plafond des chambres.

LE NETTOYAGE :

Savon noir et alcool : nous n’utilisons rien d’autre pour faire le ménage (et un peu de cire d’abeille pour les meubles), et ceci depuis des années. 

«  Le virus est très fragile ; la seule chose qui le protège est une fine couche de graisse extérieure. C'est pourquoi tout savon ou détergent est le meilleur remède, car la mousse CASSE LE GRAS (c'est pourquoi il faut frotter autant : pendant au moins 20 secondes ou plus, et faire beaucoup de mousse). En dissolvant la couche de graisse, la molécule de protéine se disperse et se décompose d'elle-même.

L'alcool ou tout mélange avec de l'alcool à plus de 65% DISSOUT TOUTE GRAISSE, en particulier la couche lipidique externe du virus."

LE LINGE :

Vous dormirez dans des draps de lin, et vous utiliserez des serviettes de toilette en pur coton ; C’est-à-dire des matières supportant d’être lavées à très haute température (au savon d’Alep ou lessive bio sans huile de palme) : 

« La chaleur dissout la graisse ; utilisez ensuite de l'eau à une température supérieure à 25 degrés pour vous laver les mains, les vêtements et tout le reste. De plus, l'eau chaude produit plus de mousse, ce qui la rend encore plus utile. »

Les seuls matériaux constituant le mobilier des chambres, c’est le bois : 

« Bien que collé sur une surface poreuse, il est inerte et se désintègre en 3 heures (tissu et poreux), 4 heures sur cuivre, (car il est naturellement antiseptique ) et sur bois, car le bois élimine toute humidité. «  

Les ménages se terminent à 12 heures, et les changements de chambre se font à partir de 17 heures.

 LES REPAS : 

Quant à la contagion, mais avant tout pour que chacun soit à l’aise et fasse comme il aime,  il faut savoir que vous aurez toujours le choix de partager votre petit déjeuner ou votre dîner à la grande table avec d’autres hôtes, ou bien de vous installer à des tables individuelles. 

Voilà, ces particularités de la maison ont pu agacer ou carrément déplaire, mais aujourd’hui elles nous semblent plutôt pertinentes et nous avons bien l’intention de les perpétrer.

 
   

Appel

Email